3219 Luwun

  • Herbier
    • Tous
  • Dolgaran
    • Ingvar
    • Briareus
    • Nelryn
    • Herior
    • Azzàm
    • Seldszar
    • Autre
  • Shelvryn
    • Vormas
    • Ramayalh
    • Zheara
    • Autre
  • Utilisation
    • Alimentation
    • Artisanat
    • Drogue
    • Médecine
    • Poison
    • Autre
  • Ignës Ignēs
    Région: Briareus, Herior, Jungle de Vormas
    Apparence: L'Ignes est une plante qu'il n'est possible d'obtenir que lors des saisons chaudes. Sa base se forme de grands parterres semblables à du lierre grimpant et aux tiges entrelacées, longues de plusieurs mètres capables de s'agripper aux troncs des arbustes et sur la surface des pierres. L'intérêt de cette plante vient de ses fleurs volumineuses à l'éclosion et aux couleurs chatoyantes, facilement repérables pouvant osciller entre un rose pâle et un orangé criard dont beaucoup de créatures aiment se nourrir.


    L'Ignēs est principalement utilisée en médecine sous la forme d'onguent ou d'huile. Elle sert à protéger la peau des rayons du soleil là où les températures sont les plus élevées. Ses propriétés anti-inflammatoires et antiseptiques lorsqu'on sait également traiter ses feuilles en cataplasme atténuent ainsi la douleur en soulageant les brûlures, gerçures et engelures pour favoriser la cicatrisation des peaux abîmées.
  • Ellizyr Ellizyr
    Région: Nelryn, Ingvar, Seldszar, Ramayalh
    Apparence: L'Ellizyr est une plante qui se revêt d'un blanc pur une fois arrivée à maturité. Dans les premiers jours de sa pousse, elle est d'une teinte rosée. Elle semble comme entourée d'une lueur, mais n'est pas facile à trouver pour autant. Au bout de sa tige pouvant atteindre 30 centimètres de hauteur, pourvue de trois à quatre feuilles, éclosent des pétales fins et délicats au toucher. Du fait de sa fragilité, l'Ellizyr pousse en petite quantité dans des endroits protégés comme les grottes. Ses racines sont néanmoins plus puissantes, puisque plantées dans des environnements rocailleux. Il est possible d'en cultiver soi-même, si l'on dispose du sol nécessaire.


    L'Ellizyr a longtemps été appréciée comme parure, que ce soit sur les vêtements ou dans les cheveux. Sa délicatesse et sa blancheur immaculée sont symboles de pureté d'esprit, autant pour les femmes que pour les hommes. Ses propriétés médicinales ont été découvertes il y a peu de temps : sa sève, une fois extraite et durcie, peut servir de contraceptif voire d'abortif. Il faut néanmoins se tenir aux doses prescrites, sous peine de mourir suite à des vomissements longs et douloureux.
  • Nabba Nabba
    Région: Briareus & Herior
    Apparence: La nabba ne mise pas sa survie sur la hauteur, mais sur sa capacité à se répandre. Ainsi, elle se présente sous la forme d'énormes bulbes qui s'ouvrent sur une farandole de pétales dorées s'étalant sur un bon mètre carré pour les plus grands spécimens. Ainsi, les autochtones en trouvent le plus souvent en parterre aux dimensions variables, se développant à même la terre comme à même les troncs d'arbre. Si une symbiose peut s'établir entre la Nabba et les plus grands végétaux, elle étouffera les plus petits.
    Les êtres humains ont depuis longtemps trouvé une utilité aux pétales, séchées et fumées, de cette plante. Euphorisante, elle inhibe aussi la douleur, ce qui est très apprécié dans le domaine de la santé. Malheureusement elle rend très vite dépendant, tandis que des effets secondaires graves apparaissent avec l'augmentation de la consommation : altération du comportement, perte de la mémoire à court puis long terme... Le sevrage est très difficile. Les connaisseurs avertis en font donc usage à petit dose.
  • Selvhas Selvhas
    Région: Briareus
    Apparence: Jolies fleurs à la teinte bleuté, elles sont cette faculté de luir dans le noir ou la pénombre. Ses pétales forme un amas duveteux très agréable au toucher. Plusieurs fleurs poussent sur une même tige de ce fait la récolte se fait facilement et en grand nombre.
    Les selvhas sont très courantes dans le monde artisanat. On récoltes ces fleurs pour ensuite faire bouillir ses pétales pendant quelques heures avant de les écraser avec l'eau dans lequel est viennent de cuir. Une fois fait, on obtiens une pate crèmeuse d'une couleur bleuté qui sert ensuite de décolorant sur les peaux et tissus avant d'être recoloré avec des pigments. Cette pate de selvhas peut être aussi utiliser sur le corps pour décoloré les cheveux ou retirer les traces de pigments laisser par d'autres teintes.
  • Gorande Gorande
    Région: La jungle de Vrynh
    Apparence: Les Gorandes sont des arbres gigantesques d'en moyenne cent vingt mètres de haut et vingt mètres de circonférence. Vers dix mètres, leur troncs tortueux commencent à se diviser en branches épaisses et noueuses. Tous les ans, au printemps, d'imposants bourgeons se forment pour former des fleurs (bioluminescentes dans Herior), de l'été à l'hiver. Leur croissance très rapide est spectaculaire. En hiver, les pétales fanent, perdent leur lumière et leur épaisseur, s'effilochent et retombent autour de leurs sépales pour ne s'en détacher qu'au printemps suivant. Les nouvelles branches croissent à partir du réceptacle de chaque fleur.
    Vous l'aurez compris, c'est dans les arbres de Gorande, pour certains millénaires, que vivent les Eryes. Ils ont évolué avec eux et les ont accueillis sur leurs branches. Isaën est perchée sur des Gorandes. Du fait de leur taille, ils sont le lieu d'habitat de nombres d'espèces, des plantes parasites aux animaux de tous genre en passant, bien sûr, par les humains. Lorsque les pétales fanent, il est possible de les récupérer pour en fabriquer une toile, très résistante, mais si épaisse, lourde et rugueuse qu'elle n'est que peu prisée.
  • Hanoi Hanoi
    Région: Les grottes cachées d'Awulah
    Apparence: Faites de tiges de tailles variables, elle trouve son origine sur un amas de feuilles verdâtres et rugueuses. Ses racines s’accrochant à la roche donnent naissance à de nouvelles pousse, agrandissant ainsi son périmètre. Émettant une légère lueur lorsqu'elles sont éclairées, l'Hanois possèdent à leur extrémité une graine phosphorescente protégée par un cocon de feuilles blanchâtres. Ses tiges peuvent pousser pendant des années tant qu'elles ne sont pas coupées, retombant parfois jusqu'au sol rocheux pour les plus anciennes.
    Les graines peuvent être moulues afin de créer une fine poudre. Cette dernière est utilisée pour teindre toute sorte de tissu, d'une couleur bleu claire tendant vers le blanc. Ses tiges résistantes peuvent être séchées et sont utilisées pour la conception de divers objets, tel que certains paniers ou chapeaux tressés. L'Hanoi a un goût très amers qui n'encourage pas sa consommation, mais cette plante n'a rien de toxique.
  • Œil-de-Nuit Œil-de-Nuit
    Région: Briareus, Hérior
    Apparence: Une plante fluorescente qui pousse au bord de l’eau et qui luit dans l’obscurité – elle absorbe la lumière le jour et la dégage la nuit. En journée, elle ne brille pas, et ses pétales sont repliés sur elle. Malgré sa teinte dorée, l'Œil-de-Nuit se tourne toujours en direction de Storos, la lune nocturne.
    L’ingérer – la mâcher ou sous infusion – permet de développer une nyctalopie passagère, et une surutilisation entraîne une sensibilité de l’œil à la lumière, la rétine étant saturée en permanence. Elle dilate les pupilles du concerné, développant ainsi sa capacité à capter de la lumière. Hélas, c'est inutile en noir complet et, en pleine lumière, l'utilisateur est ébloui. On dit que divers félins ingèrent cette plante durant leur sevrage via le lait maternel, leur confiant cette nyctalopie dès le plus jeune âge. Son parfum est particulièrement exécrable, ce qui empêche la plupart des bêtes de s’en prendre à elle.
  • Kahwun Aislinn
    Région: Le lagon Ihuel
    Apparence: Se créant entre les roches sous-marines, le Kahwun se divise en plusieurs fines branches sur lesquels se trouvent de nombreuses feuilles. Ses couleurs peuvent varier d'un vert bleuté à l'orange. Elle possède une luminescence constante, ce qui permet de la remarquer facilement, éclairant aussi légèrement ses alentours.
    Ses feuilles, lorsqu'elles sont séchées, peuvent être utilisées pour aromatiser des breuvages leur donnant un goût épicé. Les feuilles de Kahwun sont parfois utiles pour cuisiner des plats, relevant le goût de certains aliments. Elles font également parties des ingrédients utiles pour créer une pommade qui soulagerait les douleurs internes du corps. Il est dit de cette plante qu'en manger sans être préparer correctement peut entraîner un ralentissement des fonctions cérébrales, pouvant être apaisant ou handicapant, selon la dose ingérée.
  • Aislinn Aislinn
    Région: Hérior
    Apparence: Les feuilles sont assez petites en comparaison avec la taille de la plante. La fleur s'ouvre uniquement au crépuscule et se referme à l'aube. Les pétales sont d'un jaune très prononcé tirant sur le orange. Elle est facilement repérable par sa forme si particulière. Elle émet étrangement une luminescence qui semble attirer celui qui la regarde un peu trop longtemps.
    On trouve généralement cette plante nichée dans les racines des arbres ou plus rarement au milieu des clairières. Elle est réputée pour son action hallucinogène puissante. On utilise autant la fleur elle-même que ses feuilles, mais pas les racines. Elle s'utilise telle quelle en la mâchant ou en infusion pour en faire un breuvage. Son gout est plutôt sucré. D'ordinaire, elle est employée à des fins spirituelles par les Eryes lors de rituels en groupe ou individuels.
    Malheureusement, certains la détournent de ce noble usage en l'utilisant comme une drogue qui fait perdre temporairement la notion de la réalité.
  • Adonis Adonis
    Région: La jungle de Vrynh, le marais d'Ysenmor, les landes mortes
    Apparence: L’adonis forme une énorme fleur aux pétales rouges orangés. Son centre ressemble à un cratère qui libère une sorte de vapeur nauséabonde. C’est grâce à cela qu’elle se protège en faisant fuir ceux qui représenteraient un danger, mais cela attire étrangement certains types d’insectes dont elle semble se nourrir.
    Le liquide infecte qu’elle produit, contenu dans son cratère, est utilisée pour éloigner les prédateurs en se recouvrant le corps avec. L’inconvénient est qu’il faut parvenir à s’accommoder à l’odeur et des insectes qui vont avec. Cela reste pourtant le moyen le plus sûr pour traverser la nature sauvage.
  • Aléyotis Aléyotis
    Région: Les grottes cachées d'Awulah
    Apparence: L'Aléyotis est une plante aquatique poussant à la surface de l'eau et nécessitant beaucoup d'ombre. Sa taille ne dépasse pas celle d'une main grande ouverte. Ne dégageant pratiquement aucune odeur, elle attire les insectes grâce à son centre légèrement phosphorescent. Sa tige plonge dans l'eau et lui permet de se nourrir du plancton qui s'y trouve.
    Les O'ahus raffolent des pétales de cette plante dont les pétales sont parfaitement comestibles. Leur goût légèrement sucré est revigorant et s'allie très bien aux pistils de Celyn.
    La tige aquatique est beaucoup plus aigre mais regorge de caféine. Avec un traitement adapté, il est possible d'en tirer différentes formules énergisantes tout en atténuant leur goût désagréable.
  • Axoliette Axoliette
    Région: Les océans
    Apparence: L'Axiolette se présente sous la forme d'une spirale à la coque très solide dont la couleur varie en fonction de la température: plus l'eau est chaude, plus la plante s'approchera du rouge; dans une eau froide, elle sera plutôt bleutée. Sa carapace lui sert de filtre afin de capturer le plancton en suspension dans l'eau et s'en nourrir. Elle peut atteindre des tailles gargantuesques, mais reste assez petite lorsqu'elle pousse sur le littoral. On la trouve généralement accrochée à des rochers, ce qui peut la rendre difficile à trouver selon certaines conditions.
    Cette plante est très dangereuse pour les baigneurs: sa carapace secrète un poison fortement hallucinogène. Heureusement, l'Axiolette détient un remède pouvant sauver sa victime s'il est pris assez rapidement. La chitine qui se trouve à l'intérieur de la carapace est un puissant vomitif qui peut sauver une victime s'il la mastique quelques minutes. Toutefois, la coque de l'Axiolette a aussi ses vertus. Il est possible une fois moulue de s'en servir pour la teinture des vêtements. En faisant bouillir la poudre obtenue, il est possible d'en changer la couleur vers le rouge et même le jaune. Il faut toutefois faire attention car ce procédé libère les substances hallucinogènes de la plante dans ses vapeurs.
  • Bellevore Bellevore
    Région: Partout sur Rhansidor, sauf Ingvar
    Apparence: La Bellevore fait partie des plantes les plus communes de Rhansidor. Très facile à faire pousser, elle a du être cultivée avant le cataclysme par les hommes qui l'ont ainsi introduite à l'ensemble de la planète. Sa fleur rouge est appréciée par certains, mais sa période de floraison est si courte qu'elle ne sert que très peu à la décoration.
    Les graines de Bellevore sont remplies d'une substance apaisante. On voit souvent des personnes souffrant de stress en mâcher pour se calmer. Elle réduit le rythme cardiaque et peut même servir anesthésiant si on sait comment les distiller.
    Lorsqu'elle fanent, les fleures de Bellevore s’effilent et prennent une couleur grisâtre. Il est possible de s'en servir dans la fabrication d'étoffes ou de filet, raison pour laquelle on la voit cultivée par la plupart des peuples de Rhansidor.
  • Celyn Celyn
    Région: Lagon Ihuel
    Apparence: La tige de la celyn est longue et bleuâtre, pourvue de larges feuilles qui captent les rayons du soleil à travers l’eau. Sa fleur n’est pas très grande. Les pétales sont généralement violets mais l’intensité de la couleur dépend de la qualité de l’eau. Plus la celyn se sentira bien dans son environnement, plus la couleur sera prononcée. Ses pistils sont jaune orangés. Elle n’a pas d’odeur, or mis celui de la mer.
    La celyn est une plante comestible très appréciée dans les plats traditionnels de la tribu de l’eau. On la mange telle quelle ou avec un assaisonnement adapté. Sa spécificité est qu’elle est semi-aquatique. Elle pousse dans l’eau salée peu profonde et seule la fleur est visible à la surface. Une fois sortie de son environnement naturel, elle ne survie pas longtemps. Il faut donc la consommer assez vite, sinon elle risque de créer des indigestions.
  • Nelyä Nelyä
    Région: Hérior
    Apparence: Le plant de nelyä forme un petit buisson dense. La plante se dessine en de longues tiges habillées de nombreuses feuilles et fleurs de couleur violette ou bleue selon les saisons. Elle se fond facilement dans le décor mais quelqu'un qui sait ce qu'il cherche les identifie sans mal. Une délicate odeur s'en échappe en hiver uniquement. Elle supporte assez bien le froid mais a horreur des fortes chaleurs et du soleil.
    Les Eryes furent les premiers à se servir de la nelyä pour en faire un breuvage en l'infusant dans de l'eau chaude. Aujourd'hui, il est de coutume dans ce peuple d'en offrir une tasse quand on reçoit un invité chez soi. C'est un signe de respect et de bienvenue. Son gout délicat est très apprécié, surtout par les femmes et les enfants. On lui prête volontiers diverses vertus comme le renforcement du système immunitaire ou le soin de certaines maladies bénignes. Les Eryes en font souvent commerce avec les autres tribus.
  • Nephthys Nephthys
    Région: Azzàm
    Apparence: Le corps de la plante est en réalité formée par une myriade de petites tiges enroulées qui forment autant de racines. Pourtant, chaque spécimen ne forme qu’une seule et même fleur qui ne fanera qu’au bout de dix ans. Après cela, la plante se dessèchera et mourra. Les pétales de couleur rouge vif sont fins et longs. Son centre est jaune. Plusieurs pistils en dépassent. Elles n’a pas de feuille.
    Les nephthys sont des plantes rares mais extrêmement résistantes. Elles sont utiles aux voyageurs qui traversent le désert car ses tiges sont gorgées d’un liquide qui permet à l’organisme de ne pas souffrir de la soif pendant 24h. Il faut cependant prendre garde à la fleur elle-même qui est toxique. Cela se voit difficilement à l’œil nu, mais ses pétales sont parcourus de minuscules piquants qui, en contact avec la peau, injecte un poison mortel qui fait succomber d’un arrêt cardiaque dans les 30 minutes qui suivent. La tribu du désert connait bien cette plante et sait comment la préparer sans risque.
  • Pani Pani
    Région: Balvhor, Les grottes cachées d'Awulah, Xeïa, Yazston
    Apparence: D'aspect très commune, la pani pousse sur les sols secs, contre les parois rocheuses et parfois même contre le tronc des arbres matures. La tige est assez forte pour supporte la pousse de plusieurs feuilles (de deux à six). Lorsque le milieu convient et qu'elle n'est pas endommagée, la pani peut atteindre près d'un mètre de haut, mais en temps normal, elle n'atteint pas plus de vingt centimètres. Ses feuilles font entre deux et cinq centimètres, et leur couleur varie d'olivâtre à un vert mélèze. La fleur produite par cette plante est très discrète, jaunâtre et provoque de violentes nausées en cas d'ingestion.
    Difficile à trouver mais assez commune dans les endroits où elle s’accommode, la pani est une plante peu connue.
    Comestible, exception faite de la fleur, elle n’est cependant pas prisée car son goût, mentholée, est trop faible pour être réellement appréciable. Ses feuilles, néanmoins, contiennent divers alcaloïdes, dont les effets psychotropes peuvent être perçus lors de la mastication. Ceux-ci, néanmoins, sont très légers.
    Brûlées, les feuilles produisent une odeur âcre, caramélisée et mentholée, qui ne persiste que quelques secondes.
  • Roshanak des sables Roshanak des sables
    Région: Azzàm
    Apparence: La Roshanak des sables est une fleur qui peut atteindre la hauteur du genou si elle pousse dans un environnement dégagé. Sa tige et ses feuilles sont d’un vert très vifs sont rigides et épaisses, permettant à la plante de garder son eau le plus longtemps possible. Sa fleur, quant à elle, est d’un rouge éclatant qui fait fuir la plus part des prédateurs herbivores qui tenteraient de la manger. La Roshanak est une plante épiphyte, c’est-à-dire qu’elle n’a pas besoin d’avoir de racine plantée dans le sol pour pousser. Elle s’agrippe aux surfaces telles que les rochers et les parois, ou même d’autres plantes.
    La Roshanak des sables est très prisée auprès des femmes assadhins. Sa robustesse et sa facilité d’entretien sont très appréciées par celles-ci et en font de jolies décorations d’intérieur. Cependant, la raison pour laquelle elle est si appréciée, c’est parce qu’une fois moulue et boue, elle créée une pâte foncée et permet aux femmes assadhins de peindre des arabesques sur leur peau pour un résultat très esthétique et qui dure environ deux semaines. Depuis peu, avec le commerce des O’ahus, ces derniers ont découvert que la substance visqueuse des feuilles de Roshanak des sables pouvait être utilisée à des fins médicinales, notamment pour soigner les plaies et réduire les chances d’infections.